| Accueil | Nouveautés | Agenda | Contact |

< Tribune

L'art d'écouter


 


Oui, c'est un art difficile que celui d'écouter. On croit souvent le pratiquer, mais en réalité, si on laisse à son interlocuteur le temps de s'exprimer, on a de la peine à pénétrer au fond de sa pensée pour saisir les motifs des opinions qu'il exprime. On est surtout soucieux de trouver et de servir les arguments qui viendront à bout de sa résistance. C'est ce qu'on appelle un " dialogue de sourds ", celui d'où naissent incompréhension et mésestime.

Ce danger s'estompe pour nous au fur et à mesure que nous prenons de l'âge, tant il est vrai que l'expérience acquise au cours des ans nous amène à certaines révisions de jugement, à plus d'indulgence et à une prise en considération plus facile de l'opinion d'autrui.

Bien sûr, il ne s'agit pas de renoncer à ce qui constitue l'essentiel de notre idéal de vie, et aux principes qui l'inspirent, cet abandon, d'ailleurs injustifié, contribuerait à détruire les bases de notre équilibre moral et spirituel. Il s'agit simplement de penser que des systèmes éducatifs différents, des activités professionnelles, des milieux de vie et des relations distincts, engendrent des options qui, pour une part, peuvent être divergentes des nôtres. Fort de cette conviction le dialogue devient possible et même facile.

Si notre âge nous prédispose à l'écoute, que notre environnement familial et amical soit le premier à en profiter. Nos petits enfants, petites-nièces et petits-neveux aiment s'entretenir avec nous de ce qui constitue l'essentiel de leur vie. Utilisons cette confiance pour faciliter leurs relations avec leurs parents. Ces derniers n'ont pas toujours tout le temps voulu pour écouter leurs enfants avec toute l'attention souhaitable.

L'art d 'écouter porte ses fruits de compréhension, de rapprochement et de paix. Il fait échec aux forces de désagrégation qui trouvent dans l'intolérance et le sectarisme des germes de division et de guerre

Que la certitude du bien à faire dans ce domaine soit pour nous un encouragement. Si notre âge ne nous permet plus de brillantes réalisations du passé, il en est d'autres réservées aux retraités que nous sommes, et qui sont tout aussi importantes. En y songeant, nous serons aidés à mieux pratiquer encore "l'art d'écouter".

Jeannine POUILHE

| Haut de page | Accueil | Mairie | Découverte | Vie locale |